Fairphone, un ovni libre et durable

Le Fairphone débarque sur le marché avec un concept diamétralement opposé à ses concurrents. Une orientation privilégiant une industrialisation socialement et environnementalement responsable, sans compter une volonté d’ouverture et de liberté, que ce soit pour les applications embarquées que pour la conception matérielle.

Why! Open Computing libère le PC

La jeune entreprise lausannoise Why! Open Computing [1], fondée par l’ancien Conseiller d’État François Marthaler, se lance dans le marché des PC avec un concept aux antipodes de ses concurrents. En effet, Why! vend des PC spécifiquement sélectionnés pour leur longévité et pré-installés avec Linux [2].

Les logiciels libres dans l’enseignement

Les théorèmes, formules ou encore les démonstrations mathématiques sont libres depuis toujours. Ils ont été établis par des savants conscients que leur apport à la société devait profiter à tous, sans entrave [1]. Nous n’avons en effet pas besoin d’acheter une licence pour pouvoir utiliser le théorème de Pythagore ! De plus, nous pouvons nous baser librement sur les travaux… Read more »

Organisation FDD 2011

Renouveler un événement comme la participation au FDD ne signifie pas simplement « copier la version 2009 puis coller la version 2011 ». Le groupe de travail « Logiciels Libres » qui s’est reconstitué s’est effectivement rendu compte de la masse de travail, que ce soit dans l’identification des nouveaux publics cibles, dans l’élaboration des messages, dans la revue complète du site web et… Read more »

FDD 2011

      Un commentaire sur FDD 2011

Suite au succès de l’édition 2009, le collectif « Logiciels Libres« , formé des associations GULL et Swisslinux.org, a décidé de relancer la machine en vue de monter deux stands d’information et de démonstrations dans le cadre du Festival du Développement Durable (FDD) 2011 qui se sont déroulés les 13 au 14 mai 2011.

Les logiciels libres dans l’économie

Une des caractéristique des logiciels libres est qu’ils sont souvent gratuits [1]. Cela signifie qu’on peut les télécharger sans avoir à s’acquitter d’une licence d’utilisation onéreuse. Comment peut-on parler d’une économie des logiciels libres si le marché est basé sur des produits globalement gratuits ? Et comment vivent les développeurs de logiciels libres ?