Pour un cloud éthique, local et citoyen

Nous l’avons vu à plusieurs reprises dans notre blog, sur les GAFAM notamment, ou dans la page qui reprend la problématique du cloud, la tendance est lourde vers toujours plus de commercialisation de nos données personnelles à des fins de ciblage publicitaire de masse, mais aussi pour accroître un contrôle invisible sur la population. Nous sommes entrés dans une nouvelle ère : le capitalisme de surveillance[1].

Solutions

Tout n’est cependant pas perdu. Il existe des solutions pour se laisser le choix, le choix de se libérer de la cage dorée des GAFAM pour intégrer une alternative, un autre nuage, qui respecterait des valeurs fondamentales comme l’utilisation de logiciels libres, la préservation de l’intimité numérique, le droit à l’oubli, la non-divulgation des informations personnelles, le respect de l’internaute, ou encore le rejet du financement par la publicité.

Ce modèle est actuellement en gestation. Son but est de créer un Collectif d’Hébergeurs Autonomes, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires, en d’autres termes d’adhérer à la charte des CHATONS[2]. L’association française Framasoft a beaucoup œuvré dans ce sens en créant un véritable laboratoire d’outils en ligne respectant une charte magnifique mais ambitieuse. Pour ne pas devenir un nouvel acteur centralisateur d’internet, Framasoft a lancé l’initiative des CHATONS, pour en quelque sorte relocaliser l’économie du cloud éthique.

Un nuage local, libre, éthique et citoyen, c’est possible. En plus, il s’adapte aux besoins de la population et stimule le tissus économique et social local ainsi que les institutions formatrices. Il se dote d’une gouvernance locale et choisit collectivement les outils de prédilection pour sa communauté. Les données étant indépendantes et décentralisées, elles échappent à la collecte systématiques opérées par les géants d’internet pour alimenter leur big data.

Du côté de l’arc lémanique, l’initiative Chaton-Léman est en construction :

chaton-leman-logoCliquez sur l’image ci-dessus pour lancer l’animation.

Dans l’attente de solutions concrètes près de chez vous, il ne faut pas hésitez à utiliser les services de Framasoft (liste non-exhaustive) :

  • Framapad : éditeur de texte collaboratif
  • Framacalc : tableur collaboratif
  • Framadate : outil de sondage ou pour trouver des dates
  • Framaboard : gestion de projets simple et efficace
  • Framindmap : outil de cartes mentales
  • Framavectoriel : dessin vectoriel
  • Framabee : moteur permettant des recherches anonymisées sur internet
  • Framadrive : hébergement de ses documents en ligne
  • Framabag : enregistrement de contenus web pour une lecture ultérieure
  • Framanews : gestion de flux RSS
  • Framagame : jeux libres en ligne
  • Framasphère : réseau social décentralisé (basé sur Diaspora*)
  • Framadrop : partage de fichiers de manière sécurisée
  • Framabin : partage d’informations de manière chiffrée
  • Framapic : partage d’images
  • Framalink : raccourcisseur d’adresses internet
  • Framavox : prise de décisions collaboratives en ligne

Pour le reste, voici les conseils que nous pouvons vous donner :


Références

  1. Une introduction au capitalisme de surveillance sur le blog de formation 3.0 : https://format30.com/2016/10/19/le-capitalisme-de-surveillance-tous-esclaves-de-google/comment-page-1/. On trouve également des ressources sur ce sujet sur le site de Framasoft : https://framablog.org/?s=capitalisme+de+surveillance
  2. https://chatons.org/

cc-by-sa
Logiciels Durables / Logiciels Libres et Développement Durable